Résumés des conférences

Accueil / Résumés des conférences

Lorsque disponibles, vous trouverez ici les résumés ou les objectifs des conférences. Une mise à jour régulière sera effectuée.

Conférences 1, 7, H et N. Objectifs de l’atelier de simulation hautefidélité en anesthésie

Les ateliers de simulation sont une occasion précieuse de pratique réflexive, de partage d’expériences et d’apprentissage, à travers des mises en situation hautefidélités et dans un cadre formatif et sécuritaire.

À la fin de l’atelier, l’inhalothérapeute sera en mesure de :

  • Connaitre les différentes composantes des principes de gestion de crises (Crisis Resource Management [CRM])
  • Comprendre l’importance de l’intégration du CRM au sein d’une pratique sécuritaire
  • Identifier des habiletés techniques spécifiques pour la gestion de complications respiratoires
  • Acquérir des connaissances théoriques nécessaires à la prise en charge sécuritaire de complications périopératoires
  • Reconnaitre et prioriser certaines considérations anesthésiques de situations périopératoires à haut risque pour le patient

 

Conférence 2. La spirométrie forcée : les courbes à maitriser!

La réalisation d’une spirométrie forcée demeure un défi pour l’ensemble de la communauté respiratoire : de la composante technique à la participation des patients, chaque détail doit être adressé afin d’obtenir un résultat utile. De plus, l’interprétation de la spirométrie forcée fait aussi appel à un ensemble de connaissances importantes. Le diagnostic et le suivi des maladies respiratoires sont aussi étroitement liés à la qualité de la spirométrie forcée.

Objectifs :

  • Identifier les éléments techniques qui permettent de comparer les divers spiromètres
  • Reconnaitre les erreurs rencontrées lors de la réalisation de la spirométrie forcée.
  • Interpréter adéquatement les tracés spirométriques fréquents et moins fréquents.

 

Conférence 3. Ne respirez plus… Urgence sanitaire associée aux opioïdes! 

Objectifs :

  • Comprendre les problèmes ayant mené à la crise actuelle des opioïdes en Amérique du Nord
  • Discuter des tendances associées aux opioïdes sur ordonnance et aux nouveaux opioïdes de synthèse
  • Identifier les meilleures pratiques d’intervention et de prévention des intoxications par opioïdes

Résumé :

Les États-Unis et le Canada sont les deux pays qui consomment le plus d’opioïdes dans le monde. La morbidité et la mortalité qui en résultent sont des problèmes de santé publique très préoccupants. L’urgence sanitaire a été déclarée dans les deux pays. Devons-nous uniquement blâmer les prescripteurs ou plutôt procéder à un examen de conscience sociétal ? Quelles sont les solutions envisagées ? Dans le contexte de la crise des opioïdes, Pierre-André Dubé nous présente les plus récentes données scientifiques sur cette problématique.

 

Conférence 4. La fibrose kystique : comment améliorer la santé de l’enfant et de l’adolescent pour une transition optimale à l’âge adulte

Objectifs: 

Au terme de cette présentation, le participant sera en mesure de :

  • Connaitre les divers éléments influant l’état de santé des enfants atteints de fibrose kystique en 2018
  • Mieux connaitre les stratégies thérapeutiques pouvant favoriser une évolution optimale chez les patients atteints de fibrose kystique durant l’enfance et l’adolescence
  • Comprendre les défis d’application de ces stratégies en regard de l’adhérence au plan thérapeutique chez l’adolescent et le jeune adulte

 

Conférence 5. Interactions cœur-poumons en ventilation mécanique et décubitus ventral 

La conférence portera sur l’ajustement des paramètres ventilatoires pour aider notre patient et le protéger aussi. En terminant avec la raison physiologique du DV, ainsi que les études qui le sous-tendent.

 

Conférence 6. Oxygénothérapie dans le traitement de l’insuffisance respiratoire de types I et II : aspects physiologiques et pratiques 

Historiquement, l’arsenal de traitement de l’insuffisance respiratoire comprenait : (1) la ventilation effractive via l’intubation endotrachéale (2) la ventilation non effractive sous forme de CPAP ou BiPAP, et (3) l’oxygénothérapie à débit conventionnel (administrée par lunette nasale, masque, etc.). L’oxygénothérapie à haut débit est une modalité d’oxyventilation relativement nouvelle qui permet d’éviter certains inconvénients de la ventilation non effractive tout en préservant sa grande efficacité. Nous allons revoir les indications potentielles, autant pour l’insuffisance respiratoire hypoxémique qu’hypercapnique et proposer une stratégie de traitement simple et sécuritaire.

Objectifs : 

  • Reconnaitre les indications approuvées de l’oxygénothérapie à haut débit
  • Adopter une approche de traitement sécuritaire et reconnaitre précocement l’échec du traitement pour entreprendre une escalade thérapeutique
  • Discuter des bénéfices et inconvénients de l’oxygénothérapie à haut débit comparativement à la ventilation non effractive.

 

Conférence 8. «Ça brule!»: les feux en salle d’op 

Les feux en salle d’op : un phénomène malheureusement encore d’actualité … avec de grosses conséquences!

Objectifs :

  • Discuter de la littérature récente concernant les statistiques et les conséquences
  • Reconnaitre lorsqu’un cas est à risque et élaborer une stratégie de prévention
  • Réviser l’algorithme de traitement en situation de crise

 

Conférence 9. Vivre avec une maladie neuromusculaire au quotidien

Les personnes atteintes de maladies neuromusculaires représentent un faible pourcentage de la population au Québec. Dû à la rareté de cette clientèle, les soins respiratoires que nécessite cette population sont souvent méconnus et même parfois, non offerts aux patients. Les différents soins respiratoires tels que l’assistance ventilatoire et les techniques de désencombrement bronchique sont déterminants pour assurer une qualité de vie et augmenter l’espérance de vie des personnes atteintes de maladie neuromusculaire. Venez rencontrer deux sympathiques personnes atteintes d’amyotrophie spinale qui partageront avec vous leur quotidien, leurs expériences de vie et les défis qu’ils doivent relever dans leur vie de tous les jours.

Objectifs :

  • Différencier les maladies neuromusculaires les plus courantes
  • Connaitre l’évolution de la maladie neuromusculaire et ses atteintes au niveau du système respiratoire
  • Reconnaitre les signes et symptômes de l’hypoventilation alvéolaire reliée à la maladie neuromusculaire
  • Connaitre les différents types d’assistance ventilatoire et de désencombrement bronchique pouvant être utilisés chez la clientèle neuromusculaire

 

Conférence 10. L’oxygénothérapie chez l’enfant hospitalisé : du low flow au high flow
  • Description des différents moyens de délivrer une oxygénothérapie à l’enfant hospitalisé dans un contexte de détresse respiratoire : intérêts et limites de chaque technique.
  • Description des mécanismes d’action et des effets physiologique de l’oxygénothérapie à haut débit.
  • Intérêts et recommandations actuelles pour l’utilisation de l’oxygénothérapie à haut débit.
 
Conférence 11. L’activité physique et ses bienfaits chez les patients MPOC 

La sédentarité est un réflexe naturel pour quiconque souffre de la MPOC. Les individus atteints de la MPOC nous le disent : «je suis si bien quand je ne fais rien.» Même si cette stratégie est efficace à court terme pour soulager l’essoufflement, il y a malheureusement un prix fort à payer à long terme. Nous savons maintenant qu’un mode de vie sédentaire a un impact négatif sur le devenir des individus atteints de MPOC. Lors de cette conférence, nous discuterons des impacts de la sédentarité dans la MPOC et des stratégies qui peuvent être déployées afin d’aider les individus atteints de MPOC à bouger davantage.

Objectifs :

  • Impact de l’inactivité physique pour la MPOC
  • Pourquoi les patients MPOC sont-ils inactifs?
  • Peut-on augmenter le niveau d’activité physique dans la MPOC?

 

Conférences 12 et S. Perles cliniques en néonatologie 

Présentation interactive avec des mises en situation clinique en néonatologie qui permettent de réviser les principales pathologies, mais également de pousser vos connaissances un peu plus loin. Une présentation accessible à tous soit aux inhalothérapeutes avec peu ou beaucoup d’expérience en néonatologie.

 

Conférence 13. L’intervention en cessation tabagique et la prescription de thérapie de remplacement de la nicotine par l’inhalothérapeute

Cette présentation vise à favoriser l’intervention des inhalothérapeutes auprès des personnes qui fument et à les soutenir quant à la prescription de thérapies de remplacement de la nicotine.

Au terme de la présentation les participants seront en mesure de :

  • reconnaitre la dépendance au tabagisme
  • recommander un traitement pour cesser de fumer
  • prescrire une thérapie de remplacement de la nicotine

 

Conférence 14. Seuil transfusionnel, cible mouvante et transfusion massive 

À la fin de la conférence, on comprendra mieux pourquoi, quoi et comment transfuser les produits sanguins dans différents contextes cliniques dont celui de la transfusion massive.

 

Conférences 15 et T. Compétent? Bien sûr… Négligent? Mais voyons donc! 

Puisque vous êtes un inhalothérapeute compétent, êtes-vous automatiquement à l’abri de tout acte de négligence, d’insouciance ou de toute erreur? Êtes-vous automatiquement absout de tout recours en responsabilité professionnelle ou de plainte disciplinaire?

La conférence a pour objectif de conscientiser les inhalothérapeutes, même les plus compétents, à certains risques liés à la pratique professionnelle. En distinguant les différentes notions et en nous appuyant sur des exemples jurisprudentiels et des citations d’ouvrages reconnus, nous désirons rappeler aux membres que ce n’est pas tout d’être compétent. Encore faut-il mobiliser son savoir-agir avec prudence et diligence.

 

Conférence 16. Le don d’organes dans le contexte de l’aide médicale à mourir

Le don d’organes après l’aide médicale mourir (AMM) est devenue possible au Québec dans les dernières années. Par contre, ce type de don crée des nouveaux défis pour les équipes soignantes, y compris de s’assurer du confort de la personne pendant tout le processus. Cette présentation vise à expliquer le processus de don après AMM et sa réalité au Québec.

 

Conférences 17 et E. La radiographie pulmonaire, l’ABC de l’interprétation 

La radiographie pulmonaire demeure une méthode très efficace, accessible et rapide pour évaluer la maladie pulmonaire. Durant la présentation, seront revus les principaux signes sémiologiques des maladies pulmonaires courantes avec emphase sur les pathologies aigües. Une méthode d’analyse systématique sera proposée et les connaissances acquises seront testées à l’aide de quelques cas cliniques.

Objectifs :

  • Nommer et reconnaitre les principaux signes sémiologiques des pathologies pulmonaires courantes sur la radiographie pulmonaire
  • Choisir une incidence supplémentaire pour préciser un diagnostic incertain
  • Reconnaitre les critères de qualité d’une radiographie pulmonaire
  • Décrire et utiliser une méthode systématique d’analyse des radiographies pulmonaires
 

 

Conférence 18. Les troubles du sommeil, au-delà de l’apnée

Plusieurs troubles non-respiratoires seront abordés avec support vidéo :

  • Somnambulisme
  • Narcolepsie/cataplexie
  • Trouble comportemental en sommeil paradoxal
  • Syndrome des jambes sans repos
  • Mouvements périodiques des jambes au cours du sommeil

Les objectifs généraux sont :

  • Connaître les éléments clés du diagnostic clinique et polygraphique
  • Comprendre les principales causes
  • Discuter des principes de traitement

 

Conférence 19. La circulation extracorporelle – ECMO

Objectifs :

  • Comprendre l’ECMO : discuter des principes de base des différentes modalités de support de circulation extracorporelle (historique, fonctionnement, indications, littérature supportant l’utilisation)
  • Identifier les principales complications associées à l’ECMO
  • Définir les rôles et responsabilités des différents intervenants impliqués
  • Comprendre les particularités du patient sous ECMO du point de vue de l’inhalothérapeute (paramètres de ventilation et particularités)

 

Conférence A. Accès chirurgical des voies aériennes de l’adulte 

Cette conférence résume et interprète la littérature qui sous-tend les recommandations des lignes directrices canadiennes et anglaises liées à l’accès chirurgical des voies aériennes de l’adulte pour ensuite démontrer la technique actuellement recommandée (étapes, position, matériel, approche, etc.) et en vidéo.

Objectifs :

À la fin de cette conférence, le participant sera en mesure de :

  • Résumer la littérature qui sous-tend l’approche chirurgicale au scalpel pour un accès d’urgence des voies aériennes 
  • Identifier le matériel recommandé pour procéder à un accès chirurgical des voies aériennes
  • Énumérer les étapes d’un accès chirurgical des voies aériennes

 

Conférence B. Examiner la gestion de l’exposition aux liquides biologiques (incluant le port d’APR [N95]) lors des activités génératrices d’aérosols (AGA) en milieu de soins cliniques

Au terme de la rencontre, les participants auront :

  • Situé la place des bioaérosols au regard de l’exposition professionnelle aux liquides organiques
  • Pris connaissance de l’information scientifique sur les bioaérosols, sur les risques qu’ils représentent pour la transmission de maladies infectieuses et sur le déploiement des moyens de prévention applicables lors des soins funéraires pour contrôler ces risques
  • Pris connaissance des approches et des vocabulaires différents utilisés par les différentes sociétés savantes et experts et apprécié les défis que cela représente
  • Identifié leurs perceptions quant aux avantages et inconvénients liés à l’utilisation de l’appareil de protection respiratoire (APR) N95 pour la protection contre les bioaérosols
  • Situé les APR au regard de l’ensemble des mesures de gestion des risques professionnels infectieux (p. ex. ventilation des espaces où ont lieu les AGA)
  • Exprimé leurs besoins en matière d’information scientifiques ou d’explications supplémentaires pour prendre les décisions adéquates pour limiter les risques d’expositions et de transmissions de maladies infectieuses lors des activités génératrices d’aérosols
  • Identifié, s’il y a lieu, les travaux scientifiques additionnels qui devraient être réalisés pour soutenir leur prise de décision (p. ex. caractérisation des bioaérosols dans leur contexte clinique et identification des microorganismes en présence)

 

Conférence C et J. Comprendre et s’adapter aux changements pour mieux se démarquer! (2 volets)

Contexte :

La récente transformation de réseau est venue moderniser plusieurs grands concepts qui, à terme, influenceront au niveau opérationnel les différentes pratiques cliniques des intervenants du réseau de la santé et des services sociaux. Les inhalothérapeutes ne seront pas épargnés. La responsabilité populationnelle et le projet clinique, nos nouvelles façons d’élaborer et de faire vivre nos différentes trajectoires de soins et de services et le financement par parcours de soins ne sont que quelques exemples d’éléments que devront maitriser les inhalothérapeutes en position de leadership afin de s’adapter rapidement au changement.

Thématiques couvertes :

  • Bloc 1 Responsabilité populationnelle et projet clinique
    • Concepts et méthodes
  • Bloc 2 Trajectoires de soins et de services
    • Définition et application
    • Changements de comportement attendus
  • Bloc 3 Financement par parcours de soins et de services
    • Concepts
    • Impact sur les pratiques professionnelles et la mesure de la performance
  • Bloc 4 L’inhalothérapeute comme agent de changement
    • Possibilités et limites de la comptabilisation des UTP
    • Comment devrions-nous évaluer notre performance
    • Comment utiliser l’environnement actuel pour se démarquer

 

Conférence D. Auto-injecteur d’adrénaline : pourquoi, comment et quand le donner?

Concernant l’auto-injecteur d’adrénaline, à la fin de cette présentation, le participant sera en mesure de :

  • Nommer les indications pour l’employer
  • Décrire la technique d’administration
  • S’adapter en fonction des caractéristiques du patient et des particularités de l’auto-injecteur d’adrénaline
 
Conférence F. L’oscillométrie en clinique; comment la faire, comment la lire

Objectifs :

  • Maitriser l’appareil et le logiciel pour utiliser l’oscillométrie chez les patients
  • Comprendre les paramètres de l’oscillométrie
  • Discuter des résultats

 

Conférence G. Monitoring de l’oxymétrie cérébrale et somatique

Objectifs :

  • Partager l’expérience de l’ICM et du CHUM dans le monitoring de l’oxymétrie depuis 2002
  • Proposer un nouvel algorithme d’utilisation
  • Comprendre le rôle clé de l’échographie ciblée dans l’approche d’une désaturation cérébrale et/ou somatique

 

Conférence I. Les patients et la technologie : ce que vous devez savoir en tant que professionnels de la santé

Applications thérapeutiques, Internet santé, objets connectés, téléexpertise… En lisant ces nouvelles expressions, il y a de quoi se demander à quoi ressemblera le futur des professionnels de la santé. Loin d’être pessimiste, je partage avec vous ce que l’inhalothérapeute d’aujourd’hui doit savoir au sujet des technologies en santé et des opportunités que cela crée pour la profession et pour les individus qui la composent.

Objectifs :

  • Connaitre les tendances actuelles au sujet des technologies dont se servent les patients québécois
  • Apprécier les nouvelles voies d’intervention et de promotion professionnelle que créent les avancées en technologies de l’information et des communications (TIC)
  • Savoir reconnaitre les pièges que doivent éviter les professionnels de la santé sur Internet et en recommandant l’utilisation des TIC

 

Conférence K. La déprescription : une bouffée d’air frais pour vos patients

Au Canada, c’est près de 2 ainés sur 3 qui prennent 5 médicaments ou plus, et plus de 1 sur 4 qui en prennent 10. Or, la polypharmacie (ou l’usage de multiples médicaments) peut mettre les patients à risque d’effets nuisibles sérieux. En plus d’augmenter le risque de chutes et d’hospitalisations, plusieurs médicaments peuvent avoir un impact négatif sur les fonctions respiratoires : pneumonies, exacerbation de l’apnée du sommeil ou encore de la MPOC n’en sont que quelques exemples. Pour l’équipe traitante, déprescrire les médicaments néfastes, soit les cesser ou en réduire la dose au moment opportun, peut souvent venir améliorer le fonctionnement global du patient, système respiratoire inclus! Lors de cette conférence, l’emphase sera mise sur le rôle que peuvent jouer les inhalothérapeutes, des soins intensifs jusqu’aux soins ambulatoires, afin d’identifier les situations où déprescrire un ou des médicaments pourrait être indiqué chez un patient, comment engager la conversation avec les patients et collègues, et intervenir en équipe de façon optimale.

Objectifs :

  • Réviser les faits saillants et risques associés à la polypharmacie chez les ainés au Canada, plus particulièrement dans la population atteinte de maladies respiratoires chroniques
  • Identifier les signes d’effets nuisibles des médicaments sur le fonctionnement global des ainés (incluant les fonctions respiratoires), ainsi que les solutions de rechange plus sécuritaires à préconiser dans cette population
  • Se familiariser avec les différentes étapes du processus de déprescription des médicaments nuisibles et engager la conversation avec les patients, leurs proches ainsi que l’équipe traitante

 

Conférence L. Ventilation au cours de la réanimation cardiorespiratoire (RCR) : une physiologie complexe dont on a sous-estimé l’impact

La ventilation est très rapidement indispensable lors de RCR. Elle doit être protectrice pour la circulation, en limitant les volumes trop importants et les interruptions des compressions thoraciques tout en préservant les volumes pulmonaires et l’ouverture des voies aériennes pour garantir une oxygénation satisfaisante et une ventilation alvéolaire suffisant.

Objectifs :

  • Présenter la physiopathologie de la ventilation lors de la RCR
  • Nommer les éléments de surveillance à tenir en compte avec CPV™
  • Discuter des recherches en cours et à venir

 

Conférence M. Pollution de l’air, les facteurs reliés aux changements climatiques et la santé

Les changements climatiques représentent une menace importante pour la santé cardiorespiratoire. L’inhalothérapeute, comme professionnel de la santé, est appelé à jouer un rôle important dans la prévention de maladies associées aux changements climatiques. Cette présentation mettra l’accent sur une revue de la littérature scientifique des impacts des facteurs environnementaux liés aux changements climatiques et des pratiques pouvant être appliquées afin de prévenir l’apparition de maladies.

Objectifs :

  • Réviser les résultats de recherche en ce qui a trait aux impacts des changements climatiques sur la santé cardiorespiratoire
  • Identifier les populations vulnérables aux impacts des changements climatiques sur la santé
  • Évaluer les meilleures pratiques basées sur l’évidence scientifique afin de mieux prévenir, gérer et traiter les maladies cardiorespiratoires reliées aux impacts des changements climatiques

 

Conférence O. La chirurgie a été un succès, mais le patient n’a pas survécu à son anesthésie… Morbidité et mortalité en anesthésiologie

Le participant sera capable à la fin de la présentation de :

  • Comprendre l’importance de l’évaluation de la qualité de l’acte dans l’amélioration des soins prodigués en anesthésiologie
  • Discuter de l’importance de la conscience situationnelle dans la survenue d’événement
  • Connaitre les principales causes de morbidité/mortalité associées à l’anesthésiologie
  • Élaborer des stratégies pour diminuer l’incidence de morbidité/mortalité en anesthésiologie

 

Conférence P. Combiner l’innovation et l’adhésion thérapeutique pour une solution gagnante

Notre monde est en pleine transformation et le secteur de la santé n’y fait pas exception. Le passage vers le numérique est maintenant nécessaire pour améliorer les outils destinés aux patients et pour personnaliser leur enseignement. Cette conférence vous permettra de découvrir les trois clés du succès de l’adhésion thérapeutique adaptées à la nouvelle réalité de l’ère numérique, soit l’éducation, la motivation et l’accompagnement.

 

Conférence Q. L’aide médicale à mourir…un grand rendez-vous plein de compassion!

Je prends ma seringue, mais ça ne va pas bien, ma main tremble, le geste est difficile à faire, nous disait en entrevue le Dr François Marquis, interniste et intensiviste.

Venez entendre le récit, à la fois clinique et humain, de ce grand médecin qui a délaissé son sarrau de réanimateur pour nouer la cravate à l’occasion de son premier rendez-vous avec l’aide médicale à mourir, cet acte révérencieux et plein de compassion qui repousse les frontières de la médecine et qui lui a permis d’accompagner sa patiente jusqu’à la fin.

 

Conférence R. Aérosolthérapie en ventilation effractive et non effractive, où en sommes-nous?

L’évolution de la technologie médicale progresse à un rythme effréné et le temps manque aux cliniciens pour faire le tour de la question. Il est important d’y jeter un œil critique.

Objectifs :

  • Identifier les différents types de dispositifs disponibles
  • Comparer leurs caractéristiques
  • Établir quelles pourraient être les meilleures pratiques cliniques


© Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec 2017.