Vendredi 30 septembre 2022

Accueil / Vendredi 30 septembre 2022

1. Interaction interprofessionnelle : pas si facile qu’on le pense par Dr Issam Tanoubi, professeur agrégé de clinique, département d’anesthésiologie, Université de Montréal, HMR, directeur de la recherche en éducation médicale basée sur la simulation, Centre d’apprentissage des attitudes et habiletés cliniques (CAAHC), Julie Blain, inh., et Laurence Roy-Hétu, inh., CAAHC

À la fin de l’atelier, les personnes participantes seront en mesure :

  • d’énumérer les critères d’une interaction interprofessionnelle « difficile »
  • d’identifier la place de la gestion et la régulation émotionnelle dans une telle interaction
  • de mettre en pratique les connaissances acquises pour intervenir et gérer une interaction interprofessionnelle difficile

2. Aérosolthérapie par nébulisation aux soins critiques par Mohamed Ait Si M’Hamed, inh., chef des activités respiratoires, Hôpital Lachine et PNAVD-CUSM

L’aérosolthérapie par nébulisation est une pratique fréquente aux soins critiques. Son but thérapeutique est de déposer les particules actives dans les bronches et les alvéoles. Quand un patient est sous ventilation mécanique effractive ou non effractive, et a besoin d’un médicament inhalé, le choix d’un système de nébulisation efficace est primordial. Il existe plusieurs systèmes de nébulisation. Des études récentes ont comparé l’efficacité de ces systèmes chez les différents patients. Dans cette conférence, nous mettrons la lumière sur les modalités et les bonnes pratiques qui permettent d’optimiser l’aérosolthérapie chez les patients des soins critiques en fonction du support ventilatoire utilisé.

3. Comment améliorer la sécurité des soins : pour les patients et pour nos équipes par Dr Pierre Desaulniers, spécialiste en médecine d’urgence, responsable du comité de sécurité des soins des résidents, Université de Montréal 

Les incidents et accidents de soins restent fréquents et ont un impact, tant sur les patients que sur les soignants. Nous verrons des éléments qui menacent la sécurité : interruptions, communication imparfaite, fatigue, surcharge cognitive, etc., et des moyens concrets d’agir sur ces facteurs pour diminuer les risques.

4. L’ABC des résultats d’un test du sommeil par Sylvie Laporte, inh., coordonnatrice au laboratoire des troubles du sommeil, CHU Sainte-Justine

À la suite de la conférence, l’inhalothérapeute qui ne travaille pas en soins du sommeil sera en mesure de savoir quels sont les éléments clés à repérer dans le rapport de PCRS, PSG ou saturométrie qui se trouve au dossier de son patient, adulte ou enfant, afin de mieux comprendre la maladie de son patient, sa gravité, son évolution, sa thérapie, etc.

5. Comment éviter de revoir des patients MPOC à l’hôpital par Dr François Maltais, pneumologue, IUCPQ

La MPOC est la principale cause d’hospitalisation parmi les maladies chroniques. De plus, les réhospitalisations sont fréquentes à la suite d’une première hospitalisation. Nous discuterons des stratégies pharmacologiques et non pharmacologiques disponibles afin de réduire le risque d’hospitalisation dans la MPOC.

6. Choisir l’aide médicale à mourir de façon anticipée : éléments de réflexion par Me Louise Bernier, professeure titulaire dans le programme du droit de la santé, de l’éthique biomédicale et du droit des personnes, Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke

Dans un contexte où les instances politiques considèrent élargir l’accès à l’aide médicale à mourir (AMM) aux personnes inaptes souffrant de maladies neurodégénératives, cette présentation vise à développer une réflexion sur différentes facettes d’un processus de consentement anticipé à l’AMM. Plus particulièrement, nous discuterons des défis liés à l’obtention d’un consentement anticipé éclairé et valide, les écueils pouvant survenir au moment de sa mise en œuvre par les professionnels de la santé avec les proches ainsi que certains enjeux de société soulevés par l’accès élargi à l’AMM pour des personnes inaptes.

7. Le patient neurologique et l’inhalothérapeute par Dr Marc-Jacques Dubois, intensiviste, CHUM

  • Discuter du rôle de l’inhalothérapeute dans la prise en charge du patient neurologique.
  • Comprendre les particularités de la ventilation mécanique du patient neurologique.

8. Les feux de forêt et la santé cardiorespiratoire par Éric Lavigne, Ph. D., épidémiologiste, Santé Canada, professeur, École d’épidémiologie et de santé publique, Université d’Ottawa

  • Décrire les impacts physiopathologiques de la fumée et de la pollution de l’air provenant des feux de forêt sur la santé cardiorespiratoire.
  • Discuter des futurs impacts des feux de forêt sur la santé dans le contexte des changements climatiques.

9. Analyse de la détresse respiratoire à l’aide de la vidéo en temps réel : de l’idée à l’application par Dr Philippe Jouvet, Ph. D., intensiviste pédiatrique, professeur de pédiatrie

Chez les enfants, la détresse respiratoire est parfois difficilement reconnaissable pour des personnes non expertes, y compris en milieu hospitalier. Pour développer des processus qui détectent plus rapidement une détresse respiratoire, nous développons des systèmes d’aide à la décision en temps réel qui utilisent la vidéo couleur, de profondeur et thermique infrarouge. Cette présentation fera état des avancées dans ce domaine.

10. Les nébules contre-attaquent par Mathieu Desgroseillers, pharmacien, Pharm.D., M. Sc., BCCCP

Lors de cette conférence, nous discuterons de la nébulisation de médicaments moins fréquents, dont les vasodilatateurs pulmonaires et plusieurs autres. Nous tenterons de répondre aux questions : où, quand et comment?

11. Pacemaker : les complications par Line Girard, inh., Institut de cardiologie de Montréal

Identifier les complications reliées à la pose récente d’un pacemaker ou à sa présence à long terme chez les patients.

12. Mise à jour 2022 sur l’oxygénation nasale à haut débit par Dr Ivan Pavlov et Patrice Plamondon inh.

Nous allons revoir la littérature récente depuis 2018 jusqu’à septembre 2022 (incluant études en cours, non encore publiées) sur l’utilisation de l’OHD dans l’insuffisance respiratoire hypoxémique, hypercapnique, ainsi que dans la détresse respiratoire indifférenciée. Nous allons revoir la littérature sur les prédicteurs d’échec, le risque associé à l’intubation tardive, et à l’effet synergique de l’OHD avec le décubitus ventral éveillé.

13. Suivi des maladies pulmonaires chroniques à distance par Sara-Edith Penney, directrice générale, RQESR, et Johanne Roy, inh., consultante

L’expertise de l’inhalothérapeute a été sollicitée de multiples manières depuis les débuts de la pandémie de COVID-19. Nous examinerons de plus près comment cette expertise a servi au suivi à distance des maladies pulmonaires chroniques dans le monde, mais surtout au Québec.

14. Quoi?! Un bébé! Approche de la réanimation par la 8e édition du PNR par Karine Grondin, inh., coordonnatrice clinique en inhalothérapie/RRT.

Une naissance, peu importe le lieu, mène à la prise en charge de deux patients, soit la mère et le nouveau-né. Collaborer à cette prise en charge comporte certains défis lorsque cela ne fait pas partie du quotidien, par exemple en salle d’urgence. Afin d’accompagner l’inhalothérapeute dans ses interventions, voici les objectifs de la présentation :

  • Reconnaitre les éléments primordiaux de la prise en charge initiale
  • Intervenir de manière structurée
  • Identifier les changements de la 8e édition du programme de réanimation néonatale

15. Comment suivre la parade lorsque le cœur s’emballe (atelier d’interprétation des arythmies) par France St-Jean, inh., DESS en enseignement

N. B. Cet atelier s’adresse aux inhalothérapeutes ayant des connaissances de base en électrocardiographie (ondes, segments, intervalles, etc.) et en ce qui concerne le système de conduction cardiaque et ses particularités pour pouvoir bénéficier pleinement des exercices proposés. Le cours sur les arythmies cardiaques du Campus OPIQ est suggéré.

Contenu :

  1. Bref rappel théorique sur l’électrocardiographie (ondes, segments, intervalles, etc.), sur le système de conduction cardiaque et ses particularités afin de mieux distinguer les arythmies les plus fréquentes (anomalies sinusales, auriculaires, nodales, ventriculaires)
  2. Algorithme à privilégier pour l’analyse d’un tracé
  3. Exercices d’interprétation des arythmies les plus fréquentes en clinique

16. ECMO : promesses et résultats par Dr Mathieu Simon, pneumologue intensiviste, chef des soins intensifs, IUCPQ

L’oxygénation membranaire représente l’ultime support ventilatoire. Ses indications sont encore controversées et ses résultats variables. La sélection, l’optimisation et le transport du patient obéissent à une anticipation nécessaire, à laquelle l’inhalothérapeute doit participer. Révision d’une technologie qui confronte l’individu aux extrêmes.

17. Humification des voies aériennes : ce que la pandémie nous a appris par Dr François Lellouche, MD, Ph. D., professeur titulaire Faculté de médecine, Université Laval

Nous avons assisté à une épidémie d’occlusion de tube pendant la pandémie de COVID-19. Ces occlusions sont la partie visible, mais d’autres complications sont associées à la sous-humidification des gaz délivrés aux patients sous ventilation mécanique. Plusieurs explications existent ainsi que les solutions pour éviter ces complications.

18. L’approche palliative pour les patients atteints de maladies pulmonaires avancées par Dr José Pereira, médecin en soins palliatifs, cofondateur et directeur scientifique de Pallium Canada, et Dr Benoît Robert, MBA, CCMF (SP, soins aux personnes âgées) Pallium

Cette conférence porte sur l’approche palliative, son importance et les avantages qu’elle représente pour les patients atteints de maladies pulmonaires avancées. Il sera question des besoins courants de ces patients en matière de soins palliatifs et de la différence entre les soins offerts par une équipe de spécialistes et l’approche palliative qui peut être fournie par les inhalothérapeutes. Nous discuterons aussi des habiletés et des compétences requises par un(e) inhalothérapeute pour offrir l’approche palliative. Finalement, les participant(e)s découvriront le LEAP Pulmonaire, un cours sur les soins palliatifs offert grâce à une collaboration entre Pallium Canada et Boehringer Ingelheim Canada.

À l’issue de cette conférence, les participant(e)s seront capables de :

  • Définir l’approche palliative et les avantages qu’elle apporte aux patients atteints de maladies pulmonaires avancées (p. ex. : MPOC, pneumopathie interstitielle, fibrose pulmonaire idiopathique, cancer du poumon non à petites cellules, mucoviscidose, etc.).
  • Décrire les besoins courants des patients atteints de maladies pulmonaires avancées en matière de soins palliatifs.
  • Différencier les soins palliatifs offerts par une équipe spécialisée et l’approche palliative.
  • Déterminer les habiletés et les compétences requises par un(e) inhalothérapeute pour offrir l’approche palliative.
  • Décrire le LEAP Pulmonaire, un cours sur les soins palliatifs offert grâce à une collaboration entre Pallium Canada et Boehringer Ingelheim Canada.


© Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec 2022.